.

AnneSO Fashion Cooking blogueuse culinaire 2 Qui suis je?QUELQUES MOTS SUR MOI…

On m’appelle Bree depuis la première fois où j’ai fait des muffins. Du coup, il ne me restait plus qu’à m’adapter à ma réputation et c’est comme ça que je suis devenue la seule étudiante à organiser des dîners assis à 18 personnes parce que les pâtes c’est bon mais pas tous les jours! Et quand ma kitchenette de 2m2 ne me suffisait plus mes idées de recettes débordaient chez les autres et je squattais les cuisines équipées d’un four et d’un public de gourmands. Depuis je travaille, j’ai un appart, une vraie cuisine et un four et je continue à cuisiner tout le temps, pour le plus grand plaisir de mes potes et de ma famille.

Le blog c’était pour tous les gens qui me demandaient mes recettes et parce que c’est un bon prétexte pour tester toujours plus de plats. J’écris mes recettes au grès de mes envies gourmandes, je teste celles des autres en les rectifiant selon mes goûts (avec toujours un lien vers la recette d’origine) ou j’en invente de nouvelles en notant scrupuleusement le moindre ajout d’ingrédient au fur et à mesure pour ne rien oublier. La seule limite que je m’impose: j’essaie au maximum que mes recettes soient accessibles à tous, la liste d’ingrédients pas trop longue ou compliquée à trouver, la préparation pas trop longue mais avec au final un effet « Waouh » ou « Miam ». Et quand on ose encore me demander comment j’ai fait mon gâteau, je prends toujours plaisir à répondre sur un ton un peu blasé: « Va voir sur FashionCooking! ».

Un peu nomade entre Londres et Paris, je passe ma vie dans l’Eurostar en rapportant toujours des kilos d’ingrédients qu’on ne trouve qu’à Londres ou qu’à Paris, au grand désespoir de MiniCook qui se charge souvent de la corvée de porter les sacs. J’ai des placards qui débordent d’épices, de farine et autres chocolats de toute sorte que j’oublie toujours un petit peu avant de les retrouver pour qu’ils m’inspirent une nouvelle recette. Je puise mes idées au gré de mes promenades, de mes lectures, de mes sorties, souvent aidée par d’autres blogs de cuisine.

Pour le reste, je suis dingue de chaussures, j’en ai presque autant que d’ustensiles de cuisine (une bonne centaine dans les 2 cas), je fais beaucoup de yoga, j’adore organiser des dîners et depuis peu je tricote. Autant dire que ça plus le blog, je n’ai pas le temps de regarder la télé et d’ailleurs ca tombe bien, je n’en ai pas. Voilà cher lecteur, tu sais tout et si tu veux en savoir plus, tu peux aller voir la revue de presse et continuer à suivre mes aventures sur Fashion Cooking en t’inscrivant à la Newsletter par exemple…
.

QUELQUES MOTS SUR LES PERSONNAGES DE FASHION COOKING

MiniCook: Bon alors en première ligne, goûteur en chef et marmiton discipliné, il y a MiniCook, l’unique homme de ma vie. Je lui fais parfois quelques infidélités avec mon Magimix et mon KitchenAid mais il accepte ces petits écarts de bonne guerre. Il me soutient dans tous mes projets les plus fous, a accepté que j’investisse sa cuisine entièrement vide à mon arrivée (débordante d’ustensiles et de petits plats désormais) et fait très souvent la vaisselle sans rechigner.

Ma famille: Mon père, ma mère, mon frère, ma sœur, ils m’ont connu hyper difficile enfant, chipotant sur chaque bouchée que je daignais avaler et n’en sont toujours pas revenus que je finisse par tenir un blog culinaire. Comme quoi les goûts évoluent. La légende veut que ma mère cuisine très peu et que c’est ce qui m’a poussé à mettre à la cuisine à l’aide du livre tout déchiré de Ginette Mathiot ;-) Mon père lui pourrait se nourrir uniquement de plats en sauce et de cancoillote mais pèse moins que moi ce qui est absolument inexplicable. Il me challenge souvent sur mes recettes et mes photos, c’est avec lui que je tente les alliages un peu bizarre. Mon frère et ma sœur, complices des gâteaux de Mars, sont toujours là pour déguster mes pâtisseries et m’appellent en Hotline quand ils calent sur un mot de vocabulaire culinaire en français ou en anglais. Enfin mes grands-mère qui m’ont transmis mes plus belles recettes et m’ont donné les bases de la cuisine traditionnelle française (et plus précisément de l’Est).

Cam, Toya et Mama: Les complices de toujours avec qui j’ai connu mes premiers ratés culinaires (et autres ratés en tout genre d’ailleurs). Elles me reparlent encore de mon Rhum au Baba, sont le public privilégié des thés de filles et s’indignent si je ne poste pas assez souvent à leur goût. Elles m’inspirent les plus beaux gâteaux d’anniversaire et parfois quand elles sont de bonne humeur, j’arrive à leur extirper leurs recettes familiales les plus secrètes.

Pek, Déborah et Amélie: L’équipe des défis culinaires qu’ils me lancent régulièrement et que j’essaie de relever du mieux que je peux avec moults dégustations à la clef.

Astrid de LovelyJubbly: Ma complice des séances photos qui a pris les plus jolies photos du blog que j’ai mises en scène

Tous les autres: Et puis il y a tous les autres, public occasionnel ou régulier de mes dîners, mes potes de tous horizons qui me donnent des occasions de tester des recettes.

A tous, je dis merci d’être ma dream team, de me soutenir, de m’inspirer des recettes et de les goûter sans rechigner!!!
.

QUELQUES MOTS SUR LES LECTEURS DE FASHION COOKING

Si tu lis ces quelques lignes, tu dois sûrement en faire partie et pour cela je te dis merci aussi. Merci pour ta fidélité (61% des visiteurs est déjà venu sur le site est ça ça fait chaud au cœur), merci pour tes commentaires qui même si je n’y réponds pas toujours me font toujours extrêmement plaisir et merci de faire vivre les recettes en les faisant et en les refaisant!!!! N’hésite pas à poster des photos de tes réalisations sur la page Facebook Fashion Cooking, c’est ma plus belle récompense. J’essaie de répondre aux mails et commentaires qui posent des question, pour les autres je fais le maximum mais je n’ai pas toujours le temps, j’espère que tu ne m’en voudras pas. Ah et juste un petit détail, je suis désolée, je ne réponds pas aux déclarations d’amour par mail mais bien tenté…

 

© Photo portrait: Astrid Templier – Retouches: Anne-Sophie Rischard